Echec des négociations hier à Bruxelles, l'Allemagne espère un accord début 2013, la PAC et la politique de cohésion sociale sont revues à la baisse mais moins que prévu.

La France, l'Espagne, l'Italie, la Pologne veulent plus, la Grande Bretagne souhaite des baisses plus importantes encore, mais il est clair que tout le monde accepte la spirale de la rigueur et environ 75 milliards de moins que ce que la commission souhaitait pour relancer la croissance.

Peut-on sortir de la crise avec moins d'Europe ?

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.