François Hollande ne veut pas d'allégements massifs des charges sociales, trop coûteux.

30 à 40 milliards devraient être compensés par plus de CSG, de TVA, de taxes écologiques.

Impossible en période de récession surtout après les dix milliards d'impôts supplémentaires supportés par les particuliers pour 2013.

Le pacte proposé passe par la banque publique d'investissement à travers des préfinancements du crédit impôt recherche, plus de prêt à l'innovation, des garanties à l'export, l'organisation de grandes filières.

Autre chantier, un impôt sur les sociétés diminué pour les PME, enfin une négociation sur le marché du travail démarrée début octobre pour plus de justice sociale.

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.