Le monde économique s'attend à une année 2013 très dure, on prévoit à peine 0,2% de croissance, le gouvernement espère 0,8%. Il compte sur le crédit d'impôt aux entreprises et sur le soutien à l'emploi pour maintenir la France hors de récession. Mais le choc fiscal de 20 milliards réparti à parts égales entre les entreprises et les particuliers ainsi que l'objectif de plus de 10 milliards de réduction budgétaire risquent de provoquer beaucoup d'attentisme sur l'investissement et l'emploi.

L'économie française devrait rester sans ressort face à une zone euro en récession et une croissance mondiale affaiblie.

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.