Les dix prochains jours seront cruciaux pour redresser le cap de l'économie française. Mais quel est le bon dosage économique et politique ? Faut-il un choc de baisses de charges sur les bas salaires pour avoir un effet quasi immédiat sur l'emploi ? Mais quid de la montée en gamme de la production française pour être plus compétitif.

Les avis sont partagés. Le monde de l'industrie souhaite des baisses de charges sur les emplois qualifiés, la CFDT aussi.

L'autre interrogation porte sur l'arme fiscale. Sur ce dossier aussi, petites et grandes entreprises ont des avis contraires. La CGPME veut une baisse forte de l'impôt sur les sociétés parce que cela touche plus d'entreprises que la réduction ou la suppression de certains impôts sur la production qui pèsent pour 65 milliards sur les entreprises de plus de 700 000 Euros de chiffre d'affaire.

Alors où porter la riposte ? Une chose est sûre, il y aura des baisses d'impôts sur les bas revenus et les classes moyennes. Et pour cela, il faudra faire plus de 50 Milliards de réduction de dépenses. Est-ce possible ?

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.