Choc fiscal historique avec le capital alignié sur la fiscalité des revenus et pour les grandes entreprises moins de latitude pour optimiser leur fiscalité.

Vingt milliards de hausses d'impôts réparties entre entreprises et particuliers aisés.

Ces hausses vont-elles accélérer la spirale récessive ? le MEDEF est inquiet, les PME plutôt satisfaites d'être en partie épargnées. Elles attendent en revanche la fin de la négociation sur le choc de compétitivité pour penser investissements et embauches.

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.