Le climat économique et social se tend sérieusement, en France cette semaine et sur des fronts bien différents, mais qui ont tous un point commun, les réformes et les économies budgétaires.

Sur le plan social : il y a le projet de loi sur le dialogue social en discussion cette semaine à l’Assemblée, avec l'instauration d'une représentation syndicale pour les pme dans des commissions régionales extérieures à l'entreprise et consultatives .Les pme n'en veulent pas. le MEDEF qui en avait accepté l’idée, lors des négociations qui ont échouées, avec les syndicats, s’insurge maintenant contre le projet de loi, qui assouplit aussi les instances de dialogue social dans les entreprises de 50 à 300 salariés.

Un revirement qui s'explique pour des raisons politiques .Chaque organisation patronale a en ligne de mire la réforme de la représentativité de leurs différents syndicats, début 2016. Il y a donc surenchère entre la CGPME, L'UPA et le MEDEF pour gagner les voix des pme.

Même bras de fer sur la pénibilité, ou encore le dossier des retraites complémentaires où le patronat refuse absolument de passer par une hausse des cotisations.

__

Crispations aussi, du côté des syndicats. Avec une CGT, qui durcit le ton, sur la réforme du temps de travail à l'hôpital par exemple (c'est le syndicat majoritaire) pour compter ses troupes et affirmer le credo du nouveau secrétaire général, (temps de travail, hausses de salaires), avant le congrès d'avril prochain.

__

Le gouvernement se retrouve coincé entre les intérêts corporatistes de chacun, la CFDT est isolée et ne peux guère aller plus loin, quant aux économies budgétaires décidées, elles provoquent, dans les collectivités locales, la révolte des communes, avec à la clé un blocage sur les investissements et l’emploi.

Alors que la conjoncture s’améliore, la France prend-elle le risque du blocage ?

L'analyse de __ Raymond Soubie

Raymond Soubie

Président des sociétés de conseil ALIXIO et TADDÉO.

L'un des meilleurs spécialistes des Relations Sociales pour analyser une semaine particulièrement forte en crispations, sur le terrain économique et social.

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.