Pierre Weill reçoit:

François Bazin pour « Les ombres d’un Président » en l’occurrence Hollande, et ça vient de paraitre chez Plon.

Les ombres d’un Président
Les ombres d’un Président © Radio France

La déception, puis la colère, enfin, plus grave, l'indifférence signent la fin des dernières espérances de Hollande. Mais rien n'est dû au seul hasard. Ce livre est un essai de compréhension.

En janvier 2015, dans la vague d'attentats qui a frappé le pays, François Hollande a été à la hauteur de sa fonction. Il a ainsi sauvé sa réputation. Les Français ne le regarderont plus jamais comme avant.Et pourtant... C'est le même homme qui, au mitan de son quinquennat, semblait promis à un désastre sans pareil dans l'histoire de la Cinquième RépubliqueLes nouvelles pages qui s'écrivent sous nos yeux n'effacent pas les précédentes. Elles les complètent, elles les précisent et entraînent du même coup, une relecture complète du roman de Hollande.Quelles sont les convictions de ce curieux président ? Quelle est sa vraie carte d'identité ? Qui est-il vraiment pour que le regard que portent sur lui les Français oscille sans cesse entre sympathie et mépris ?Dans un essai qui mêle politique, histoire et psychologie, François Bazin dévoile le vrai Hollande, celui qui a failli sombrer, celui qui se cramponne, celui qui ne renonce jamais alors même qu'il est l'expression achevée d'une gauche moribonde à force de paresse intellectuelle et d'une manière trop souvent hors d'âge de faire de la politique.

Les invités

L'équipe

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.