Brut, poli, taillé, "de sang" : l'enquête de Marc Roche dévoile le diamant sous toutes ses formes et son marché pas toujours éthique.

Marc Roche, auteur de "Diamants, enquête sur un marché impur"
Marc Roche, auteur de "Diamants, enquête sur un marché impur" © Marc Roche

Le marché du diamant s'est mondialisé et traverse la Belgique, l'Inde, Israël, la République Démocratique du Congo, la Suisse, etc. Dans son ouvrage, Marc Roche raconte le monopole de la "De Beers", l'évasion fiscale et la corruption derrière ce marché, les "diamants de sang" qui financent les guerres civiles et le terrorisme, le rôle des banques indiennes après la crise financière de 2008, les conditions d'exploitations à Bombay...

Le diamant : une matière première en contraste entre sa beauté et les conditions d'exploitations souvent épouvantables.

"Le processus de Kimberlay", un régime international de certification, informe de la provenance des diamants. "La plupart en vente chez les grands bijoutiers, doivent être certifiés qu'ils ne proviennent pas de zones de guerres civiles", explique Marc Roche. Mais ce processus ne couvre que les diamants bruts. De plus, le volet financier n'est pas couvert. Le scandale SwissLeaks, dans lequel beaucoup de diamantaires ont été mêlés, symbolise le blanchiment et l'utilisation de places offshores.

Le diamant synthétique serait-il une solution ? Est-il éthiquement pur ? Que faudrait-il acheter pour ne pas encourager ce "marché impur" ?

A LIRE |Diamants. Enquête sur un marché impur, de Marc Roche

Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.