Kristina Rady, ancienne épouse du chanteur, qui s'est suicidée, est au cœur du dernier livre de la journaliste Anne-Sophie Jahn, Les 7 péchés capitaux du rock, qui consacre un chapitre aux violences répétées subies par les différentes compagnes du chanteur.

Bertrand Cantat à Vilnius, en 2004
Bertrand Cantat à Vilnius, en 2004 © AFP / Petras Malukas

Au procès de Bertrand Cantat à Vilnius en 2004, pour le meurtre de Marie Trintignant, une femme est à la barre pour défendre le rockeur. Kristina Rady, alors épouse du chanteur dont elle est séparée, témoigne en disant qu'il n'a jamais levé la main sur elle, alors que certains membres de Noir Désir ont confirmé que des violences avaient bien eu lieu.

Pour Anne-Sophie Jahn, Bertrand Cantat semble rester dans le camp du bien. On a du mal à l'attaquer, à le critiquer, de nombreuses personnes prennent position pour le défendre. Pourquoi cette omerta autour des violences du chanteur ? Pourquoi Kristina Rady s'est-elle suicidée, et où sont les témoins ? La journaliste raconte l'emprise de Bertand Cantat sur son entourage.

Les 7 péchés capitaux du rock (Flammarion), un livre d'Anne-Sophie Jahn

Anne-Sophie Jahn
Anne-Sophie Jahn © Radio France / Martin Broyer
Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.