Le laboratoire Merck a récemment modifié la formule de son médicament. La journaliste Aurore Gorius révèle pour LesJours.fr un possible conflit d'intérêts entre Merck et l'Agence du médicament.

Le Levothyrox est un médicament du laboratoire Merck qui permet de traiter les problèmes de thyroïde.
Le Levothyrox est un médicament du laboratoire Merck qui permet de traiter les problèmes de thyroïde. © AFP / REMY GABALDA

La nouvelle formule, introduite en 2017, du Levothyrox, médicament pour traiter les problèmes de thyroïde, a créé de nombreux effets secondaires chez des centaines de patients.

Une lettre jette le trouble sur les raisons de ce changement. En 2012, l'Agence nationale de la sécurité du médicament (AGSM) a demandé au laboratoire Merck de changer la formule de son médicament, devenue obsolète. Sauf que la lettre officielle qui demande ce changement est signe par le Pr Lechat. Ce dernier a par le passé coordonné des études pour le laboratoire Merck. Pour la journaliste Aurore Gorius, qui publie son enquête sur LesJours.fr, nous pourrions être en présence d'un conflit d'intérêt.

Quel avantage le laboratoire Merck avait-il à changer cette formule ? Pourquoi le lactose a-t-il été retiré du médicament ? Quels sont les liens qu'entretiennent les laboratoires avec les doyens des universités de médecine ? Aurore Gorius est l'invitée de Jacques Monin dans Secrets d'info et nous éclaire sur cette affaire.

► LIRE | Levothyrox : conflit d’intérêts entre Merck et l’Agence du médicament, l'enquête d'Aurore Gorius pour LesJours.fr (abonnés)

VIDÉO | Levothyrox, soupçons de conflit d'intérêts

Les invités
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.