L'avocat Yves Bismuth propose de rendre les crimes contre la République imprescriptibles. Pourquoi et comment ?

Yves Bismuth, avocat
Yves Bismuth, avocat © Radio France / Benoît Collombat

Assassiner un Président de la République, est-ce un crime comme un autre ?

Pour Yves Bismuth, avocat au barreau de Lyon, le but d'un tel acte n'étant pas "l'assassinat de l'individu mais celui de la fonction", il faudrait, sans pour autant les comparer, intervenir contre un crime de la République comme pour les crimes contre l'humanité :

Les symboles de la République sont de plus en plus attaqués, ils doivent être ravivés au regard du droit.

Mais comment définir quels assassinats relèvent d'un crime contre la République ? Cela ne risque-t-il pas de créer une justice à deux vitesses ? Pourquoi Yves Bismuth est-il particulièrement attaché à ce sujet ? A-t-il formulé une proposition de loi ?

Cités dans l'interview...

Les invités
Programmation musicale
  • LA FEMME

    OU VA LE MONDE

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.