Manger des animaux d'élevage ne sera-t-il bientôt qu'un lointain souvenir ? La culture de la viande en laboratoire, à partir de cellules souches, pourrait révolutionner notre alimentation. Mais à quel prix ? Dans un livre, le journaliste Gilles Luneau analyse cette industrie naissante.

Viande in vitro : une révolution à venir ?
Viande in vitro : une révolution à venir ? © Getty / TEK IMAGE

Quelle viande mangerons-nous demain ? Dans le livre Steak barbare, hold-up vegan sur l'assiette (co-édité par la fondation Jean-Jaurès et les éditions de l'Aube), le journaliste Gilles Luneau enquête sur la viande fabriquée à partir de cellules souches. Une révolution à venir qui soulève de nombreuses questions éthiques. Il est l'invité de Secrets d'info.

Qu'est-ce que la viande cellulaire ?

La viande cellulaire est une viande cultivée à partir de cellules souches (par exemple de muscle, ou de plume). "C'est un phénomène naturel de multiplication cellulaire, mais qui se déroule artificiellement dans un milieu de culture qui reste à définir et qui est encore à l'étude", explique Gilles Luneau. Cette viande cellulaire est d'abord le fruit de recherches de la NASA, qui, depuis 2001, cherche un moyen pour diminuer la quantité de nourriture embarquée lors des voyages spatiaux lointains.

Le premier steak in vitro a été présenté le 5 août 2013 à Londres : un steak de 142 grammes qui a coûté... 142 millions d'euros. D'autres aliments sont en cours de test : œufs brouillés, substituts de pomme, thon à base fruits de mer. "Tout cela est encore au stade du laboratoire, confirme le journaliste, et n'ont pas encore le droit d'être dans le commerce. Il y a aussi des problèmes de production de masse. La question scientifique est résolue, mais pas encore le passage à l'échelle industrielle."

14 milliards de dollars

La plupart de ces expérimentations se déroulent dans la Silicon Valley. "Les milliardaires du numérique investissent dans la viande cellulaire, indique Gilles Luneau. Mark Zuckerberg donne 500 millions de dollars à un fonds d'investissement qui effectue des placements dans la viande in vitro et dans le soutien aux organisations véganes, car les deux sont liés."

Ces milliardaires sont sensibles à la question du transhumanisme. "Ils se sentent investis d'une mission, et veulent sauver le monde, notamment grâce à la viande cellulaire." Plus de 14 milliards de dollars ont déjà été investis dans cette industrie, d'après le journaliste.

"On ne s'embêtera plus avec les animaux et les paysans"

Les lobbies de l'élevage commencent à détecter dans les comportements d'achat des pays occidentaux l'érosion de la consommation de viande et investissement également dans la viande in vitro. "Ils font le pari de la substitution d'un marché par un autre, analyse Gilles Luneau.  Il y a déjà du lobbying pour rendre légale la consommation de viande in vitro. Le risque, c'est que l'élevage devienne une niche et que la viande in vitro soit plus chère. Leur but, au fond, c'est d'éliminer l'élevage car au bout, il y aura un gain de productivité. On ne s'embêtera plus avec les animaux et les paysans."

Pour aller plus loin

Les invités
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.