Après Les guerriers de l'ombre, le spécialiste des services secrets publie Le maître du Secrets, biographie de l'ancien patron des renseignements extérieurs français Alexandre de Marenches.

Les agents clandestins français sont rattachés à la DGSE, la Direction générale de la sécurité extérieure
Les agents clandestins français sont rattachés à la DGSE, la Direction générale de la sécurité extérieure © AFP / MARTIN BUREAU

Un an après la sortie de son livre Les guerriers de l'ombre, qui reparait en poche chez Points, Jean-Christophe Notin publie Le maître du secret, (Tallandier) et dévoile les carnets intimes d'Alexandre de Marenches, qui fût à la tête des renseignements extérieurs français de 1970 à 1981.

Alexandre de Marenches a remis au goût du jour la "clandestinité" en tant que mode opératoire spécifique au renseignement français. L'objectif de la clandestinité est de pouvoir intervenir dans les zones où il n'y a pas d'ambassade de France, et donne la possibilité aux agents d'agir sous couverture, c'est à dire sous "légende".

Dans Les guerriers de l'ombre, Jean-Christophe Notin fait s'exprimer treize agents, qui racontent ce métier hors du commun. 

Être réactif et inventif, ne jamais révéler qui on est vraiment, impacts sur le psychisme et la vie privée... Pour Jean-Christophe Notin, si ce métier est passionnant, de nombreuses contraintes font qu'il ne peut pas être exercé très longtemps. C'est une prise de risque absolue. 

Jean-Christophe Notin
Jean-Christophe Notin © Radio France / Martin Broyer

Jean-Christophe Notin est l'invité de Benoît Collombat dans Secrets d'info.

Les invités
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.