Le Canard enchaîné fête ses 100 ans. Son rédacteur en chef Erik Emptaz est avec nous pour parler du journal satirique.

Le Canard enchaîné fête ses 100 ans, son rédacteur en chef Erik Emptaz
Le Canard enchaîné fête ses 100 ans, son rédacteur en chef Erik Emptaz © Radio France / Léa Dupouy Hennequin

100 ans, 400 000 exemplaires par semaine, 2 millions de bénéfices par an, une cagnotte de 100 millions d'euros, le journal satirique Le Canard enchaîné se porte bien !

C'est l'occasion de demander à son rédacteur en chef Erik Emptaz comment le Canard enquête et comment il se procure ses infos. Et d'en profiter pour revenir sur l'affaire Cahuzac qui leur a glissé entre les mains, et sur les thèses choisies par le journal au sujet de l'affaire Boulin.

On peut presque considérer comme un acte militant le fait d'aller au kiosque.

Le Canard enchaîné est l'un des rares journal à ne pas être passé au numérique. Il reste en papier, si ce n'est pour "occuper les adresses que des escrocs ont parfois tenté de détourner, en se faisant passer pour [eux]", comme on peut le lire sur le site.

|| A LIRE ET REGARDER :Le Canard Enchaîné, 100 ans. Un siècle d'articles et de dessins, Editions du Seuil, 2016

Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.