Le service de la répression des fraudes considère qu'il y a matière à poursuivre PSA. L'avocat Frédérik Karel-Canoy est partie civile dans cette affaire des "voitures pollueuses".

Maître Frédérik Karel-Canoy, partie civil dans l'affaire des "voitures pollueuses"
Maître Frédérik Karel-Canoy, partie civil dans l'affaire des "voitures pollueuses" © Radio France / Léa Dupouy Hennequin

Après le scandale Volkswagen et Renault, PSA est à son tour visé par une enquête de la Direction générale de la répression des fraudes dans l'affaire des moteurs truqués. Le constructeur automobile FIAT va également devoir s'expliquer sur le taux de pollution de ses moteurs. Maître Frédérik Karel-Canoy, avocat de la partie civile, souligne que les décès causés par le diesel sont de l'ordre de 7 700 par an. Il alerte sur la nécessité d'approfondir les contrôles :

Est-ce que les tests ont été faits pour tous les véhicules ? Le sérieux voudrait que tous les véhicules roulants au diesel soit vérifiés.

Concernant PSA, Frédérik Karel-Canoy affirme que même si "les seuils ont été largement dépassés en matière de pollution", il réside un doute sur le respect du contrôle. Les tests sont-ils effectués par des organismes indépendants ? Pas toujours, et l'avocat pense que les conflits d'intérêts sont évidents.

Les invités
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.