Le secrétaire général de l'Élysée Alexis Kohler pourrait se trouver en situation de conflit d'intérêts. Révélés par une journaliste de Mediapart, ses liens familiaux et professionnels avec le géant du transport maritime MSC posent de nombreuses questions.

Alexis Kohler, secrétaire général de l'Élysée, le 19 octobre 2017.
Alexis Kohler, secrétaire général de l'Élysée, le 19 octobre 2017. © AFP / Ludovic MARIN

Un pantouflage au plus haut niveau de l'État :  Martine Orange, journaliste à Mediapart, révèle dans deux articles publiés au mois de mai 2018 que le numéro 2 de l'Elysée serait au cœur d'un conflit d'intérêt majeur.

Directeur du cabinet d'Emmanuel Macron à Bercy entre août 2014 et août 2016, l'actuel secrétaire général de l'Elysée, Alexis Kohler est le cousin germain du fondateur et principal actionnaire du groupe MSC (Mediterranean Shipping Company), numéro 2 mondial du transport maritime. Des liens familiaux qu'Alexis Kohler aurait dû déclarer, en tant que haut fonctionnaire d'État. Après la démission d'Emmanuel Macron, il devient en août 2016 directeur financier de l'armateur, avant de rejoindre l'Elysée en mai 2017. Pour la journaliste Martine Orange, ces allers-retours entre le public et le privé montrent qu'Alexis Kohler est "des deux côtés de la barrière".

Un armateur au cœur de transactions avec l'Etat

Durant sa carrière de haut fonctionnaire (à l'Agence des participations de l'État, au ministères de l'Economie et des Finances), avant 2016, Alexis Kohler s'intéresse de près aux dossiers qui concernent les transports maritimes. Partie prenante des décisions de l'État, il représente ce dernier au conseil d'administration des chantiers navals de Saint Nazaire, qui construit des paquebots, notamment pour le compte du groupe MSC, premier client des chantiers navals. Alexis Kohler est au cœur des décisions financières de l'Etat, qui subventionne les chantiers, et influe de fait sur la stratégie de MSC.

La journaliste Martine Orange révèle également la tenue d'une réunion en mars 2017 à Bercy, à laquelle participe Alexis Kohler, cette fois-ci en tant que directeur financier de MSC, six mois après avoir quitté le cabinet d'Emmanuel Macron. Pour la journaliste, ce conflit d'intérêts "révèle l'état de porosité qui ne cesse de grandir entre l'Etat et les intérêts privés".

Alexis Kohler aurait du se mettre en retrait sur certains dossiers et révéler ses liens familiaux

Selon l’Élysée, Alexis Kohler "Alexis Kohler a toujours respecté les règles légales qui encadrent l’exercice des activités et des responsabilités qui s’appliquent aux fonctionnaires. Il a notamment toujours informé sa hiérarchie des situations dans lesquelles il aurait pu se trouver en conflit d’intérêts, s’est toujours déporté pour éviter lesdites situations et a toujours respecté les avis de la commission de déontologie". 

Martine Orange, dénonce de son côté "le royaume de l'auto-régulation, où chacun est sensé respecter la loi, où les hauts fonctionnaires sont sensés être irréprochables."

Martine Orange est l'invitée de Benoît Collombat dans Secrets d'info.

Martine Orange, journaliste à Mediapart
Martine Orange, journaliste à Mediapart © Radio France / Benoît Collombat

Aller plus loin

Les article de Martine Orange sur Mediapart :

Martine Orange est également co-auteure, avec entre autres Benoît Collombat, du livre Histoires secrètes du patronat de 1945 à nos jours (éditions La Découverte).

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.