Le journaliste Brendan Kemmet publie un récit sur la vie du braqueur Rédoine Faïd : son enfance, ses casses, et ses cavales. Il raconte dans Secrets d'info les deux dernières évasions du délinquant multirécidiviste.

Notice rouge émise par Interpol en 2013, suite à l'évasion de Rédoine Faïd de la maison d'arrêt de Lille-Sequedin.
Notice rouge émise par Interpol en 2013, suite à l'évasion de Rédoine Faïd de la maison d'arrêt de Lille-Sequedin. © Maxppp / Alexander Roth-Grisard

Régulièrement incarcéré depuis la fin des années 90, Redoine Faïd est passé maître dans l'art de l'évasion et de la cavale. Ses deux dernières évasions, en 2013 et 2018, sont racontées en détail par Brendan Kemmet dans un livre, L'évasion du siècle - La vérité sur Rédoine Faïd. Il est l'invité de Jacques Monin dans Secrets d'info.

2013, évasion à l'aide d'explosifs

En 2012, Rédoine Faïd est incarcéré à Fresnes (Val-de-Marne). Mais très vite, il commence à échafauder un plan pour s'évader. "Il se rapproche des autres détenus, et des surveillants de la prison, à qui il demande de petits services, raconte Brendan Kemmet. Tous signalent qu'il prépare quelque chose." Il devient alors urgent de le transférer.

Déplacé à la maison d'arrêt de Lille-Sequedin, il réussit à s'échapper seul, avec un pistolet automatique et des explosifs qui lui permettent de faire sauter les portes de la prison les unes après les autres. Comment a-t-il réussi à se procurer cet arsenal ? "On ne sait pas d'où viennent l'arme et les explosifs. Cela peut venir d'un maton pourri, mais qui ne va pas s'impliquer directement, explique le journaliste. Il va convaincre un collègue d'agir à sa place, ce qui rend difficile pour les enquêteurs l'identification de ce surveillant."

Après six semaine de cavale, Rédoine Faïd est de nouveau arrêté et placé en détention, à Fleury-Mérogis, puis à Réau (Seine-et-Marne).

2018, évasion en hélicoptère

Le 1er juillet 2018, aidé par des complices, il s'évade de Réau en hélicoptère, depuis dans la cour d'honneur du centre pénitentiaire, hors de la vue des miradors. D'après Brendan Kemmet, "cette évasion est un remake de celle d'un caïd du sud de la France, que Rédoine Faïd connait bien et qu'il a rencontré en détention. Il s'agit de faire venir un hélicoptère et le poser au point faible de la prison."

Des interrogations subsistent autour du pilote. Pris en otage par les complices de Faïd, il s'avère être le beau-père d'une femme qui a échangé des lettres avec le braqueur, entre 2014 et 2016. Y aurait-il un lien entre Rédoine Faïd et l'entourage de ce pilote ? "À l'heure actuelle, personne n'a pu le démontrer, affirme le journaliste. Les complices, qui sont arrivés dans l'hélicoptère, s'étaient adressés à plusieurs pilotes auparavant." Le pilote a été entendu mais aucune charge n'a été retenue contre lui.

Aujourd'hui, Rédoine Faïd est incarcéré dans des conditions drastiques à Fleury-Mérogis : entravé dès qu'il sort de sa cellule, plus aucun risque n'est pris avec ce détenu si particulier.

Aller plus loin 

Les invités
L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.