Dans un rapport longtemps resté secret, l'explorateur Pierre Savorgnan de Brazza raconte une situation de violence généralisée dans la colonie française du Congo, en 1905. Une BD écrite par Tristan Thil réhabilite ce personnage qui a révélé "le premier secret d’État de la Françafrique".

En 2006, le corps de Pierre Savorgnan de Brazza est rapatrié à Brazzaville (République du Congo), ville dont il fût le fondateur en 1880.
En 2006, le corps de Pierre Savorgnan de Brazza est rapatrié à Brazzaville (République du Congo), ville dont il fût le fondateur en 1880. © AFP / LIONEL HEALING

Longtemps perdu, le rapport censuré d'un explorateur français qui relate des faits d’exactions commis par des administrateurs coloniaux en 1905 au Congo français a été retrouvé par une historienne en 1966, Catherine Coquery-Vidrovitch, qui le publie en 2004. 

Quelques années plus tard, le dessinateur Vincent Bailly et l'auteur Tristan Thil publient une bande-dessinée, Le rapport Brazza - le premier secret d’État de la "Françafrique"(Futuropolis), qui rend hommage à Pierre Savorgnan de Brazza et raconte en détail les sulfureuses révélations de ce rapport.

Tristan Thil est l'invité de Benoît Collombat

Cette interview est une rediffusion du 9 juin 2018.

Programmation musicale
L'équipe
  • Benoît CollombatJournaliste à la Direction des Enquêtes et de l'Investigation de Radio France
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.