Dans un livre, le journaliste Alex Jordanov revisite plusieurs affaires de terrorisme, grâce à des témoignage rares d'agents de la DGSI, la Direction générale de la Sécurité intérieure.

Un policier, le 23 mars 2012, dans l'appartement où s'était retranché Mohamed Merah.
Un policier, le 23 mars 2012, dans l'appartement où s'était retranché Mohamed Merah. © AFP / JEAN-PIERRE MULLER

Le journaliste Alex Jordanov est l'invité de Jacques Monin pour son livre Les guerres de l'ombre de la DGSI (éditions Nouveau Monde). Il raconte les coulisses de l'antiterrorisme, d'après les récits de membres des services de renseignement français.

Les ratés de l'affaire Merah

Alex Jordanov revient notamment sur la traque de Mohamed Merah, auquel il a déjà consacré un ouvrage.

Nous sommes le 20 mars 2012, il est une heure du matin. Le terroriste vient de passer un appel à la chaîne de télévision France 24 pour revendiquer ses actes. Selon Alex Jordanov, il aurait pu être arrêté à ce moment-là, avant qu'il ne se retranche dans son appartement. "Le périmètre est bouclé autour de Mohamed Merah, précise Alex Jordanov. On attend la décision d'interpellation, qui a déjà été prise." Sauf que Merah n'est pas arrêté. "On dit aux policiers sur place que ce n'est pas l'objectif, raconte le journaliste. D'après les agents sur place, on a eu peur de l'interpeller." 

"On prépare un gros truc ici en France pour très bientôt"

A partir d'autres indiscrétions du terrain, Alex Jordanov explore également l'affaire Mohammed Niaz. En 2011, ce recruteur de combattants djihadistes arrive en France. Dès qu'il met un pied à Roissy, les services de renseignement sont alertés. Un dispositif de surveillance se met en place. Les policiers constatent que Mohammed Niaz organise des entraînements au djihadisme en région parisienne.

Le journaliste relate une conversation téléphonique entre le recruteur djihadiste et un homme, qui lui aurait dit : "Vous être trop light pour nous, on prépare un gros truc ici en France pour très bientôt." Cet homme est un proche des frères Kouachi, qui planifient déjà l'attentat de janvier 2015 contre Charlie Hebdo. "Cette conversation remonte auprès des services de renseignement, affirme Alex Jordanov, mais ils en reçoivent beaucoup. Des dizaines de messages sont interceptés, mais les services sont débordés, et cela peut se perdre en route." 

Pour aller plus loin

  • Les guerres de l'ombre de la DGSI, plongée au cœur des services secrets français, un livre d'Alex Jordanov, publié chez Nouveau Monde éditions (avril 2019).
  • Merah, l'itinéraire secret, d'Alex Jordanov, est paru en juin 2015, également aux éditions Nouveau Monde.
Les invités
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.