Les journalistes Timothée de Rauglaudre et Jean-Loup Adenor ont pu approcher des groupes religieux qui considèrent l'homosexualité comme une déviance, et qui prétendent les guérir grâce à des thérapies de "restauration".

Dieu est amour, une enquête sur les dangers des thérapies dites de guérison de l'homosexualité.
Dieu est amour, une enquête sur les dangers des thérapies dites de guérison de l'homosexualité. © Getty / FatCamera

Directement inspirés des États-Unis, deux de ces principaux groupes religieux, Torrent de vie et Courage, ont élu domicile dans de nombreuses villes françaises. 

Dans le livre Dieu est amour (Flammarion), les journalistes racontent leur infiltration dans ces thérapies dites de "guérison" de l'homosexualité qui ne disent jamais leur nom. Leur enquête révèle des pratiques diverses, qu’il s’agisse de groupes de paroles calqués sur les alcooliques anonymes, des pseudo-thérapies, ou d'exorcismes purs et simples.

Aller plus loin

► VIDÉO - Homothérapies, conversion forcée, un documentaire de Bernard Nicolas, diffusé sur arte en novembre 2019 :

Cette interview est une rediffusion du 19 octobre 2019.

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.