Echo d'Amazon, HomePod d'Apple, Google Home... Vous avez peut-être reçu en cadeau une de ces enceintes connectées, dotées d'un assistant vocal qui répond à toutes vos requêtes. Mais derrière ces objets en apparence inoffensifs, on retrouve de grandes firmes qui cherchent à connaitre nos habitudes de consommateurs.

"Amazon a besoin de connaitre nos habitudes d'achat"
"Amazon a besoin de connaitre nos habitudes d'achat" © AFP / Grant HINDSLEY

"Collecter les données dans le monde physique, c'est important pour Amazon." Journaliste pour le site d'information Les Jours, Sophian Fanen publie une série d'articles intitulée Alexa, l'espionne qui m'aimait, dans laquelle il passe au crible les nouveaux objets connectés et leurs fonctions réelles ou supposées. 

Au départ conçus pour réduire la charge mentale des militaires et leur éviter des tâches répétitives ou laborieuses, les assistants vocaux sont désormais dans nos poches ou notre salon, ils peuvent être déclenchés à l'aide d'un seul mot, et sont presque capables de répondre à tous nos "désirs de consommateurs". 

Des questions plus globales, écologiques, ou de protection des données, se posent. Sophian Fanen est l'invité de Jacques Monin pour y répondre dans Secrets d'info.

ALLER PLUS LOIN | Alexa, l'espionne qui m'aimait, une série d'articles de Sophian Fanen, pour le site lesjours.fr (lecture réservée aux abonné·e·s).

Cette interview est une rediffusion du 13 octobre 2018.

Les invités
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.