Fermentalg, entreprise française spécialisée dans l'algue microscopique, promettait de révolutionner la vie quotidienne. Mais pour le journaliste Jacques Duplessy, il y aurait de nombreuses zones d'ombre autour de possibles tricheries scientifiques et tromperies financières.

Fermentalg, des millions engloutis dans des projets vaseux ?
Fermentalg, des millions engloutis dans des projets vaseux ? © Maxppp / Fabien Cottereau

Fermentalg était censé tout révolutionner. Grâce au développement technologique des microalgues, l'entreprise promettait de lutter contre le vieillissement, de produire des cosmétiques, des compléments alimentaires ou bien encore des biocarburants. Une révolution de la vie quotidienne.

Pour les journalistes Jacques Duplessy et Guillaume de Morant, qui ont enquêté pour la revue Sang froid, cette entreprise ne produirait rien, et aurait englouti des millions d'euros. 

La confiance règne

Fermentalg bénéficie d'un soutien important des pouvoirs publics. Dès 2009, de nombreuses subventions lui sont accordées : elle bénéficie du Crédit d'impôt recherche, elle est soutenue par la Banque publique d'investissement (BPI) à hauteur de 30 millions d'euros. Devenue la coqueluche des entrepreneurs, elle noue des partenariats avec des géants de l'industrie comme Suez, et reçoit des prix scientifiques et académiques. Bref, la confiance règne.

En 2014, Fermentalg fait son entrée en bourse. La société dépose de nombreux brevets, à tel point qu'elle devient le 6ème acteur européen à déposer le plus de brevets (scientifiques, technologiques, etc.).

Des soupçons et des zones d'ombre

D'après les deux journalistes, l’usine Fermentalg de Libourne (Gironde) ne produirait rien. Malgré plus de 10 millions d'euros investis, l'usine tournerait dans le vide.

Projets décalés ou abandonnés, chiffre d'affaires nul, doutes de certains témoins autour de la solidité des brevets : de nombreux indices laissent penser que tout ne tourne pas rond chez Fermentalg. L'ancien PDG est même soupçonné de délit d'initié : il aurait vendu des actions avant que les difficultés de l'entreprise ne soient connues du grand public.

L'Autorité des marchés financiers a été alertée en juin 2017. En octobre, cette dernière a tout de même accepté une levée de fond de Fermentalg. La direction de Fermentalg répond que tout est sous contrôle. 

Le journaliste Jacques Duplessy est l'invité de Benoît Collombat

► ALLER PLUS LOIN | Fermentalg, des millions engloutis dans des projets vaseux, une enquête de Jacques Duplessy et Guillaume de Morant pour la revue Sang froid.

Jacques Duplessy
Jacques Duplessy © Radio France / Martin Broyer

Précisions apportées par la société Fermentalg mise en cause dans l'enquête de Jacques Duplessy

  • À propos de la Banque publique d'investissement (BPI)

L’investissement de la BPI dans le capital de Fermentalg, au travers de deux fonds d’investissement, est de 18 millions d'euros, sur un total de 73 M€ levés en capital, soit moins de 25 % des fonds levés par la société.

Les subventions et avances remboursables versées par la BPI dans le cadre de projets collaboratifs s’élèvent à 6,5 M€.

Le total des apports financiers, via différents fonds ou départements de la BPI, est donc de 24,5 M€, dont 3 M€  remboursables en fonction du développement du chiffre d’affaires.

  • À propos du Crédit impôt recherche

Elle en bénéficie au même titre que près de 20 000 entreprises en France. La société emploie 45 personnes dans les fonctions de recherche et développement.

  • À propos des investissements de Fermentalg

L’investissement total dans Fermentalg est d’environ 65 millions d’euros à la fin de 2017.

  • À propos de l'Autorité des marchés financiers (AMF)

L’AMF n’accepte ni ne refuse les levées de fonds des sociétés cotées. Son rôle est de veiller que les sociétés diffusent des informations cohérentes, dans un "document complet et compréhensible".

  • En conclusion

Pour ce qui concerne plus spécifiquement Fermentalg, les informations concernant des faits anciens ou des délits d’initiés ont respectivement soit été démenties, soit ne concernent pas l’équipe dirigeante actuelle. L’activité actuelle quant à elle et son développement font l’objet d’une communication régulière, par le biais des publications obligatoires (rapport financier, documents de référence), et des communiqués de presse.

Les invités
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.