Najat Vallaud-Belkacem, ancienne ministre de l'Education nationale et des Droits des femmes, est l'invitée d'Ali Baddou à 7h50. Désormais directrice générale déléguée du groupe IPSOS, elle dirige aussi une collection d'essais "Raison de plus", éditée chez Fayard.

"J'ai pris du champs et ça fait du bien, c'est très utile à la réflexion", confie Najat Vallaud-Belkacem, qui explique le titre de sa collection "Raison de plus " :  "Les choses vont mal, raison de plus pour s'y atteler."

On ne peut plus être dans la caricature pour répondre aux questions de l'immigration, du chômage, de la solidarité

"On a besoin de chercheurs pour venir nous sortir du confort de nos certitudes", explique l'ex-ministre "parce que les perceptions de la plupart des Français sont totalement tronquées". La directrice adjointe d'Ipsos a donc appris à mettre en parrallèle les certitudes des Français avec la réalité des chiffres du terrain : "la plupart de nos perceptions sont erronées", affirme-t-elle.

Á propos de l'action du gouvernement, l'ex-ministre du quinquennat Hollande avoue : "J'ose espérer qu'on se rend compte qu'il y a eu un espèce d'aveuglement au printemps 2017."

Légende du visuel principal:
Najat Vallaud-Belkacem © Radio France / Anne Audigier
Les invités
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.