Notre belle démocratie ne serait-elle qu'un mythe ? En pleine crise de nos institutions, Matthieu Niango, philosophe, décrypte la mythologie de notre démocratie avec Ali Baddou.

Notre belle démocratie ne serait-elle qu'un mythe ?
Notre belle démocratie ne serait-elle qu'un mythe ? © Getty / Daniel Grill

A deux semaines des élections, Matthieu Niango, philosophe et auteur de "La Démocratie sans maîtres" (Robert Laffont) s'interroge : "Aujourd'hui, on ne dit plus chef, on parle de leader".

"Le chef c'est celui qui refuse de dire 'nous' quand la démocratie l'exige", explique-t-il.

"J'aimerais bien qu'on compare les pouvoirs d'un roi et ceux d'un président de la République. Je suis pas sûr que ceux du président soit inférieurs à ceux d'un roi (...) Il faudrait rompre avec la manière dont on conçoit la démocratie"

Un autre système est possible, ce serait un système dans lequel il n'y aurait plus de professionnels de la politique

Les gens veulent reprendre les choses en main, il faut qu'on leur donne la possibilité de le faire

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.