Cécile Duflot, ex-ministre écologiste, désormais présidente d'Oxfam France, est l'invitée d'Ali Baddou à 7h50.

Sur la lutte contre le réchauffement climatique, Cécile Duflot est convaincue que "C'est pour la première fois un enjeu de terrien (...)  la question n'est pas celle de la planète mais de l'humanité. " Capitalisme et écologie sont ils incompatibles ? Pour l'ex-ministre, une chose est sûre, "il faut avoir, y compris sur les entreprises, des règles qui font changer les choses."

ça ne peut être qu'un changement de société, de modèle économique

Sur la nomination de François de Rugy

Après la nomination du successeur de Nicolas Hulot au poste de ministre de la Transition écologique, Cécile Duflot explique : 

L'important c'est pas le casting, c'est ce qu'on fait (...) Quelle que soit l'aura du ministre de l'écologie, ça n'avance pas

Le réchauffement climatique n'est pas impressionné par les propos de tribune ou d'émission télé de quelque responsable politique que ce soit 

Cécile Duflot précise aussi : "En 2017, les émission de gaz a effet de serre en France ont augmenté (...) Mais en matière politique, les choses vont plus vite que ce qu'on croyait : pour la première fois en 2016 la faim dans le monde a augmenté, et notamment à cause de la sécheresse.

On a besoin d'un pouvoir citoyen plus puissant pour faire face aux décideurs et aux lobbys

Légende du visuel principal:
Cécile Duflot défend l'idée que c'est le pouvoir citoyen qui doit faire face aux décideurs en matière d'écologie © Radio France / capture écran
Les invités
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.