Henry Rousso, historien, spécialiste de la Première guerre mondiale, est l'invité d'Ali Baddou à 7h50.

Une maladresse, "une mine". Au micro d'Ali Baddou ce vendredi, alors que la semaine de commémorations de la Grande guerre par Emmanuel Macron a été entachée par une polémique autour de la question de la mémoire des actes du Maréchal Pétain de Verdun, versus celui de Vichy, l'historien Henry Rousso a défendu la volonté du Président de commémorer Pétain. Pour lui, oublier les actes de ce maréchal revient à ne pas comprendre la Première guerre mondiale.

Comment expliquer alors cette polémique ? Selon le spécialiste de la Grande guerre, le président de la République s'inscrit, dans sa logique de commémoration, dans les pas de ses prédécesseurs. Il a toutefois commis une erreur, celle du contexte avec lequel a été amenée cette volonté de commémorer le Maréchal Pétain.

Cela pose une question plus large, celle de la célébration de la victoire, fêtée le 11-Novembre. Fallait-il, face à cette "boucherie", rendre hommage au commandement de la Grande guerre, alors que les pertes humaines ont été gigantesques des deux côtés du front.

Interrogé enfin sur la tribune publiée ce vendredi par Édouard Philippe qui, 80 ans après la nuit de Cristal, s'alarme de la hausse des actes antisémites en France, Henry Rousso a dit sa crainte et son incrédulité de devoir encore, au regard de l'Histoire, affronter l'antisémitisme en 2018.

Légende du visuel principal:
Henry Rousso (Capture d'écran) © CNRS
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.