Catherine Vidal, neurobiologiste, est l'invitée d'Ali Baddou à 7h50.

Catherine Vidal nous parle du cerveau; Comment se forme-t-il? Peut-on définir le genre d'un cerveau? 

"C'est une question éternelle", explique la neurobiologiste. "Très longtemps on a avancé l'idée que l'inégalité avait une origine biologique". 

"Convoquer la biologie pour justifier les inégalitées est un sujet qui ne date pas d'aujourd'hui. Les idées qui ferait qu'il y a une programmation génétique des garçons et filles à la naissance , cette question a été remise en cause grâce a la découverte de la plasticité cérébrale : notre cerveau n'est jamais figé, il se modifie en permanence, se fait le reflet de nos apprentissages".

 "La notion de diversité est fondamentale" 

un homme forcément bagarreur et une femme faible avec des émotions, on en est plus là ! Il y a des différences mais tout autant que dans les cerveaux de personnes d'un même sexe

"Il n'existe pas de relation entre la taille du cerveau et l'intelligence. Ce qui compte c'est la qualité des connexions entre les neurones (...)Le genre n'est pas une théorie mais un concept, pour comprendre les rapports sociaux entre les sexes dans la société".

Le genre ne nie pas la réalité biologique, le genre se construit en interaction avec l'environnement

Les invités
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.