"Le chat est progressiste par rapport à son rabbin, mais réac par rapport à sa maîtresse. Il est pratiquement de droite dans cet album" explique Joann Sfar, auteur de bande dessinée et invité de France Inter vendredi matin, à propos du 9e tome du "Chat du rabbin".

"J'ai raconté l'histoire un peu avant le début. Si un chat a du parler dans cette famille, c'est parce qu'il n'y avait plus de maman" explique Joann Sfar à propos de la sortie du 9e tome du Chat du rabbin, “La Reine de Shabbat”. La neuvième vie d'un chat sceptique, menteur, philosophe, amoureux et qui s'interroge. 

Dans ce tome, "le chat est progressiste par rapport à son rabbin, mais réac par rapport à sa maîtresse. Il est pratiquement de droite dans cet album, il veut que rien ne change, il dit que le monde va à vau-l'eau" décrit Joann Sfar. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Dans cet album, Joann Sfar explique avoir "baissé le son" dans cet album. "Je suis terrifié par les gens qui ont monté le son sur la dispute politique. Il y a Zemmour, mais il n'est pas le seul. Tout devient inaudible donc j'ai essayé de baisser le son. On quitte le champ politique pour entrer dans la violence pure. Ça ne grandit personne, on ne peut pas traiter avec cette violence les questions identitaires. Il faut arrêter d'insulter tout le monde, ça ne fait avancer personne. Je ne suis pas moins politique mais plus dans le vécu du personnage et dans l'émotion.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Il n'exclut toutefois pas de parler, dans un prochain album, du Proche-Orient. "Dans le prochain on y va. Je réfléchis notamment à ces vieux juifs qui veulent se faire enterrer en Israël". Le dessinateur explique enfin n'avoir "jamais parlé de la Shoah" dans ses ouvrages. "J'ai le sentiment que ça n'est jamais parti. Et il y a une chose abominable, c'est que l'antisémitisme est un consensus chez les extrémistes. Ça ne partira jamais, c'est une constante"

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Archive vidéo : la leçon de dessin de Joann Sfar

Lors de la parution du septième volume du Chat du rabbin, La Tour de Bab-el-Oued, nous lui avions demandé de nous expliquer comment il s'y était pris pour dessiner son héros inspiré de son propre chat : Imhotep, décédé depuis. Ses explications à Anne Douhaire : 

  • Légende du visuel principal: Joann Sfar © Getty /
Les invités
  • Joann SfarDessinateur, auteur de bande dessinée, et réalisateur
L'équipe
Contact