Yildune Lévy relaxée dans l'Affaire "Tarnac" et Marie Dosé son avocate sont les invitées d'Ali Baddou à 7h50.

Dix ans de procès et 27 000 pages pour aboutir à une relaxe. La décision de la justice dans le dossier du groupe de Tarnac après le sabotage d'une ligne SNCF démontré, pour Yildune Lévy, l'une des principales mises en cause, le lien entre renseignement et judiciaire, un rapport "dangereux", comparable à la Stasi.

La justice antiterroriste est une machine à broyer confirme son avocate, Me Marie Dosé, car l'instruction à décharge y a été très compliquée.

Et malgré la relaxe, rien n'est réparé pour Yildune Lévy qui sort de dix ans d'instruction avec des dommages irréparables et une solide "validation des acquis d'expérience" judiciaire.

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.