"La seule espérance, c'est l'éducation", a estimé l'actrice Penelope Cruz à propos des inégalités entre les femmes et les hommes, invitée de France Inter vendredi matin à l'occasion de la sortie du film "Cuban Network" d'Olivier Assayas.

"Une enseignante, infirmière, femme au foyer, on ne lui met pas un micro sous le nez pour savoir si elle se sent respectée. J'ai la responsabilité de parler en leur nom à toutes", a estimé Penelope Cruz, invitée de France Inter vendredi matin. L'actrice espagnole revenait sur son intervention au festival du film de San Sebastian, en septembre. 

Le prix Donostia lui avait été remis et lors de son discours de remerciement, elle avait voulu dénoncer les violences conjugales, en Espagne comme à travers le monde : "Ce que j'ai dit à San Sebastian, je l'avais écrit la veille. C'était un prix important pour moi et je ne voulais pas parler uniquement de mon travail et de ma carrière. Il me semblait que c'était un endroit important pour le faire parce que, dans mon pays, tellement de femmes ont été tuées par leur compagnon et nous, on nous pose tout le temps la question. Ce serait irresponsable de ne répondre que dans le cadre de notre profession, notre milieu". 

Penelope Cruz est à l'affiche de "Cuban Network", dernier film d'Olivier Assayas, en salles à partir du 29 janvier en France. Il raconte l'histoire, en pleine fin de guerre froide, d'une équipe du contre-espionnage cubain envoyée à Miami pour surveiller des anti-castristes responsables d'attentats sur l'Île.  

  • Légende du visuel principal: Penelope Cruz © Radio France / Céline Villegas
Les invités
L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.