L'islamologue Rachid Benzine est l'invité d'Ali Baddou à 7h50.

Que pense les responsables religieux musulmans de la tribune contre l'antisémitisme signée par des personnalités juives en début de semaine ?

Pour l'islamologue Rachid Benzine, le manifeste est utile dans le fond mais critiquable sur la forme. Au micro d'Ali Baddou, Rachid Benzine appelle à ne pas stigmatiser la communauté musulmane, mais au contraire à s'appuyer sur les musulmans pour combattre l'antisémitisme.

Face à l'appel de ce texte de supprimer certains passages du Coran, au motif que ces derniers appellent clairement à la haine contre les juifs, Rachid Benzine tempère : attention, relève-t-il, de ne pas "plaquer nos valeurs modernes" sur un texte ancien. Reprenant l'exemple de la lutte pour les droits des femmes, l'islamologue affirme que ce n'est pas parce que le texte religieux, ancien, s'inscrit dans un monde patriarcal, que l'islam n'agit pas de nos jours en faveur du féminisme.

Rachid Benzine appelle au contraire à l'éducation des populations. Lui voudrait un enseignement critique qui permettrait à tous d'avoir une lecture critique des textes religieux, de tous les textes et pas seulement le Coran. 

Les invités
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.