Qu'est-ce qui relie notre commune humanité ? C'est le thème de la 2ème édition de la Nuit des idées, le philosophe et coordinateur de l’Institut français est l'invité d'Ali Baddou.

Mathieu Potte-Bonneville
Mathieu Potte-Bonneville © AFP / LIONEL BONAVENTURE

Philosophe et coordinateur de l’Institut français, Mathieu Potte-Bonneville était ce matin l'invité d'Ali Baddou pour parler de la Nuit des idées, un rassemblement organisé dans une cinquantaine de pays dont l'objectif est de "rassembler" des chercheurs, des penseurs, pour réfléchir au "socle commun" qui fonde notre humanité.

Cette Nuit des idées vient d'un constat paradoxal : alors que le monde s'unifie, "les mondes se replient", derrière "leurs fils d'informations", "leurs frontières". Mathieu Potte-Bonneville y voit alors le besoin d'échanger sur ce socle commun. A titre d'exemple, le philosophe s'appuie souvent sur l'Europe, dont la crise s'associe aux notions d'identité, de communauté.

La vérité en politique

En politique, les débats d'idées aussi sont importants. Notamment lorsque certains candidats s'affirment "détenteurs" de la vérité. Pour Mathieu Potte-Bonneville, c'est en faisant preuve d'humilité que l'on peut essayer, "ensemble", de découvrir cette vérité.

Interrogé par Ali Baddou sur le concept de parrhésiaste - le franc-parler, Mathieu Potte-Bonneville, enfin, considère les lanceurs d'alertes comme les nouveaux parrhésiastes, ceux qui n'hésitent pas à prendre la parole sans se soucier de s'attirer les foudres du peuple ou des puissants.

►►► REVOIR | L'interview intégrale de Mathieu Potte-Bonneville par Ali Baddou

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.