Christophe Castaner, secrétaire d’État auprès du Premier ministre, chargé des relations avec le Parlement, délégué général de LREM, est l'invité de Frédéric Métézeau

Christophe Castaner
Christophe Castaner © Radio France / Anne Audigier

Elargir la suppression de la taxe d'habitation

Le conseil consitutionnel valide le budget 2018 mais la taxe d’habitation est sous surveillance. 

Pour Christophe Castaner, ces exigences ne posent pas de problème. Il faudra élargir la surppression de la taxe habitation d'ici 2020. 

Il ne s’agit pas d’enlever des ressources aux collectivités locales, mais il faudra donc élargir cette suppression. Pour les ménages qui vont subir à la fois une hausse de la CSG et qui continueront à payer la taxe d'habitation, Christophe Castaner précisent que ce sont des ménages qui gagnent plus de 5000 euros par mois, et qu'ils doivent contribuer à l'effort national. 

Le contrôle sur les chômeurs 

La fraude de l'assurance chômage représente 59 millions d’euros et la fraude fiscale plusieurs milliards d'euros. 

Où est la priorité ? demande Frédéric Métezeau. Tous les moyens sont mis sur les infractions fiscales, selon Christophe Castaner ; ça n’enlève rien au fait qu’il faut lutter contre les infractions sociales. 

86% des chômeurs sont en recherche d’emploi, 14% ne recherchent pas et ce n’est pas normal, car "l’assurance chômage c’est un droit mais aussi des devoirs". 

Immigration

"Sur les migrations Emmanuel Macron a toujours eu un discours généreux", explique Christophe Castaner, car "la France ne prend pas sa part. Mais ceux qui ‘n'ont pas le droit de rester ne doivent pas rester". 

Laïcité : les sorties scolaires concernent l'espace public

Les femmes voilées ne pourraient plus accompagner les sorties scolaires selon Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education Nationale. 

Christophe Castaner : "La laicité c’est garantir le droit ne pas croire mais aussi le droit de croire. Aucune religion ne doit atteindre à ce qui fait le fondement de la République ; Emmanuel Macron s’est exprimé sur le voile à l’université , car les étudiants ont une maturité. Ce n’est pas le cas des enfants de 3 ans. Mais une sortie scolaire c’est l’espace public". 

L’audiovisuel public et les objectifs de numérisation

Le rabot prévu pour le budget est de 50 millions. Selon Christophe Castaner, "si un service public ne peut économiser cette somme c’est un souci. Les objectifs de numérisation ne sont pas atteints. Il faut moderniser. Je suis un enfant de France Inter et je suis attaché au service public il n’y a pas de doute là-dessus." 

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.