Pierre Lescure, président du festival de Cannes, et Muriel Robin, humoriste et actrice, sont les invités d'Ali Baddou à 7h50.

Guy Bedos
Guy Bedos © AFP / Jacques Demarthon

L'humoriste et comédien Guy Bedos est mort, ce jeudi, à l'âge de 85 ans, après une carrière de plus de 50 ans de one-man-show, de théâtre et de cinéma.

Pierre Lescure, rappelle que "cet homme était à la fois très drôle et parmi les humoristes, l’un des plus cultivés. Il écoutait les revues de presse, et lisait tout. Il disait 'je lis tout comme un citoyen et je cherche ce que je vais pouvoir tourner en dérision'. Il a fait évoluer le chansonnier d’avant hier pour devenir un éditorialiste plein d’humour." 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Muriel Robin : "C’est lui qui me disait, qu’il aimait être mon grand frère. Les mots qui me viennent c’est tendresse et gentillesse. C’est la personne la plus tendre que j’ai rencontrée dans ma vie. Le regard tendre de Guy je n’ai jamais connu ça. Etre regardée par Guy,c ‘était… il m’a choisie pour jouer avec lui, il m’a adoubée… "

"Cet homme était plein d'amour, il aimait les gens"

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Muriel Robin insiste sur ces engagements à gauche, "pas comme ça autour d'une table devant des plats très chers": "il s’est engagé, il a pris des risques, il était sur le terrain, j’ai vu des croix gammées en bas de chez lui, des menaces de mort. Honneur et courage sont des mots qu’on n'emploie plus, lui, c’était un hommage courageux." 

"Il avait un sac de larmes derrière les yeux, mais aussi la rage de nous faire rire. Je le revois en noir et blanc à la télé, quand mes parents disaient 'Il nous énerve un peu !'"

Les invités
L'équipe
Contact