Cécile Duflot s'est rendue dans le camp d'accueil pour migrants de Moria, sur l’île grecque de Lesbos, où 13 000 personnes s'entassent dans des conditions sanitaires déplorables. La directrice générale d’Oxfam France, encore sur place, lance un signal d'alarme sur leur situation. Elle est l'invitée de Mathilde Munos.

Cécile Duflot défend l'idée que c'est le pouvoir citoyen qui doit faire face aux décideurs en matière d'écologie
Cécile Duflot défend l'idée que c'est le pouvoir citoyen qui doit faire face aux décideurs en matière d'écologie © Radio France / capture écran

"On ne peut pas laisser 13000 personnes à ce même endroit, c'est inhumain" résume Cécile Duflot, jointe alors qu'elle se trouve dans le camp de Moria, sur l'île grecque de Lesbos, qui constitue la principale porte d’entrée des migrants en Europe : "La situation est structurellement intenable" dans ce qui est "au départ, une zone délimitée avec des préfabriqués, aujourd'hui des tentes au milieu des oliviers". 

"J'ai rarement vu un camp dans un état sanitaire et d'organisation aussi dramatique"  

Cécile Duflot raconte : "Il y a 1 médecin pour 13 000 personnes et il faut faire la queue très tôt le matin, donc en permanence pour tenter d'avoir recours à l'aide alimentaire, ce qui fait que le mères seules avec enfants sont plus vulnérables". "Il faut que les habitants d'Europe sachent que c'est fait en leur nom" poursuit la directrice d'Oxfam France qui relate ces conditions inhumaines  : "Aucun des gens qui travaillent dans ce camp ne comprend" 

"On va au devant d'un drame d'ampleur et ce sera la responsabilité des européens"

"J'ai vu une femme qui vivait là depuis deux ans, des gens attendre un an uniquement pour pouvoir faire une demande d'asile" poursuit Cécile Duflot. Elle qui raconte ces gens entassés, ce "petit garçon de 5 ans qui jouait dans un carton, écrasé par un camion" : "On ne peut pas accepter d'entasser des humains de cette manière (...) Ça n'est pas une fatalité mais un choix de politique européenne (...)  Il faut savoir que le camp de Moria est la deuxième ville de Lesbos : c'est une situation aberrante, en Europe, et qui prépare un drame."

Les invités
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.