Sacha Houlié est député LREM de la Vienne et membre de la Commission spéciale qui doit commencer à examiner ce lundi la réforme des retraites à l'Assemblé nationale.

Dans une manifestation contre les retraites à Nantes le 24 janvier
Dans une manifestation contre les retraites à Nantes le 24 janvier © AFP / LOIC VENANCE

Au Palais Bourbon, les députés entrent aujourd’hui dans le vif du sujet à propos de la réforme des retraites : ce projet de loi va commencer à être étudié par la commission spéciale à l’Assemblée, et la bataille parlementaire promet d’être intense avec 22.000 amendements. Sacha Houlié, député LREM de la Vienne, est membre de cette Commission spéciale retraites qui rassemblent 70 élus de tous bords politiques.

"Quand on regarde dans le dur, oui c'est un texte nécessaire" affirme-t-il. Le député cite notamment le cas des auteurs de BD, alors que le festival de la BD d'Angoulême vient de se terminer : "Ces derniers n'ont pas aujourd'hui de régime de retraites", dit-il en justifiant les améliorations visées par la réforme. Il affirme aussi néanmoins faire partie de ceux qui pensent que le texte peut être amélioré. 

"Le point ne baissera jamais, c'est une règle d'or qui sera inscrit dans la loi"

"Pour certaines professions, des spécificités méritent d'être maintenues : c'est profession par profession qu'il faut continuer à négocier", explique Sachant Houlié, en citant comme exemple le conflit des avocat. 

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.