À la veille de l’assemblée plénière des évêques à Lourdes, le journal La Croix rend public dans ses pages les résultats de la consultation "Réparons l’Eglise" à laquelle 5.000 catholiques ont répondu. Dominique Greiner, rédacteur en chef à La Croix, est l'invité de Mathilde Munos.

Les 120 évêques de France se réunissent cette semaine à Lourdes, une assemblée plénière pour parler notamment de pédophilie, d’écologie, de la crise des vocations. Dominique Greiner, rédacteur en chef au journal La Croix revient sur la consultation lancée, avec l'hebdomadaire Le Pélerin, au printemps dernier, et intitulée "Réparons l’Église". 

5.000 catholiques ont répondu et ont fait des propositions, les conclusions sont livrées ce matin : "La confiance en l'église est abîmée", explique Dominique Greiner, "avec un sentiment d'exaspération, de ras-le-bol, les gens nous ont écrit spontanément, on a senti quelque chose de blessé".

"Une église qui n'a pas su être à la hauteur dans la manière d'accompagner les déviances, ça a blessé la confiance".  

"La première chose que demandent les gens c'est d'être écouté, les chrétiens ont l'impression de ne pas être écoutés" explique celui qui rappelle que la France est "l' un des rares pays ou les laïcs n'ont pas de représentation dans l'Église" : "On aimerait que les femmes aussi soient mieux associées, elles sont majoritaires dans le catholicisme (...) qu'elles soient reconnues dans leur collaboration".

"Quand il faut prendre la parole, ce n'est pas facile d'être tout de suite constructif (...), quand on ne sait pas quels sont les leviers sur lesquels on doit agir, qu'on a pas appris aux laïcs qu'ils existaient pour réparer l'Église" estime le rédacteur en chef de La Croix.  

"On est à un moment inédit, dans lequel le pape donne l'impulsion pour que l'église apure son passé"

"Pour la première fois, à Lourdes, il va y avoir des laïcs, ça fait partie d'un processus où toute l'église se pose la question de comment améliorer son fonctionnement" poursuit Dominique Reigner qui évoque aussi la question du mariage des prêtres : "C'est une des possibilités qui doit être étudiée comme d'autres, on a peut être un clergé trop homogène". 

  • Légende du visuel principal: Conférence des évêques en avril 2019 à Lourdes © AFP / Laurent Ferriere / Hans Lucas
Les invités
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.