Nicolas Hulot vient d'annoncer son plan biodiversité. Michael Weber, Président de la Fédération des parcs naturels régionaux de France, Maire de Woelfling depuis 1995 et Président du Parc Naturel Régional des Vosges du Nord, est l'invité du 5/7.

Étang à Faucogney-et-la-mer, parc naturel régional  des Vosges
Étang à Faucogney-et-la-mer, parc naturel régional des Vosges © AFP / PHILIPPE ROY / AURIMAGES

Le plan Hulot est un ramassis de mesures qui existaient déjà. Il n’y a pas de véritable récit pour générer une adhésion de la population. 

Michael Weber : "Pourquoi on remet le sujet des glyphosates sur la table ? Nos concitoyens ont conscience de sa dangerosité. Cette utilisation est devenu une priorité or on sait que les conséquences sont incomparables ; à force de repousser on prend un risque supplémentaire pour la planète. On a un réseau qui fait 20% du territoire français, pour l’instant on n’arrive pas à inverser la tendance. Les incitations financières devraient vraiment accompagner ceux qui s’engagent. Il faut inverser l’approche financière et fiscale. Il faut travailler avec les présidents des régions et des maires. Les maires qui font des zones Natura 2000 sont punis en quelque sorte car ils sont taxés." 

Je crois en la bonne volonté de Nicolas Hulot, mais je ne crois pas dans la volonté des autres ministres. 

Michael Weber : "Le plan Hulot va dans le bon sens, mais quels seront les moyens au final ? Hulot peut s'appuyer sur notre réseau pour gagner ce bras-de-fer. Le plan est inédit dans l'annonce mais en terme de moyens ce n'est pas la bonne méthode." 

En terme de biodiversité on va dans le mur, la maison brûle, il faut que tout le monde s'engage 

ALLER PLUS LOIN

(Re)écouter l'interview de Nicolas Hulot ►► Nicolas Hulot sur le glyphosate : "Est-ce que l’objectif est remis en cause ? pas une seconde ! "

Lire ►► Loi agriculture et alimentation : déception pour les défenseurs de la nature ?

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.