Christine Gardel, directrice régionale de l'ARS Normandie

Grève de la faim a l’hôpital psychiatrique de Rouen
Grève de la faim a l’hôpital psychiatrique de Rouen © AFP / CHARLY TRIBALLEAU / AFP

7 salariés en grève de la faim depuis 7 jours à l'hôpital psychiatrique de Rouvray en Normandie, car ils demandent plus de moyens. 

Christine Gardel, directrice régionale de l'ARS Normandie : "Je me sens responsable de sortir de cette conflit."

Il ne reste qu’une personne hospitalisée. Cette situation s’est bloquée après une grève. "J’ai reçu les grévistes, pour comprendre leur revendication. Puis le conflit s’est durci autour d’une demande de création de 52 emplois. Là j’ai tout mis en œuvre pour reprendre le dialogue." 

Hier soir le dialogue a repris. "Nous travaillons sur la sorite de grève et un protocole. 

Sur quelles activités y a-t-il des besoins de personnels supplémentaires? C’est la question qu’un s’est posée, notamment sur la prise en charge des détenus, des ados, et des dépendants aux drogues et à l’alcool"

Les grévistes demandent 52 postes en plus. Seront-ils créés ?   "Sur ces 3 thématiques il y aura des créations. On est en négociation sur le nombre. On se revoit ce soir. La bonne prise en charge s’est l’hospitalisation quand elle est réclamée. Sur les ados, c’est la dernière limite, et c’est la prise en charge à domicile qui compte… pour l’éviter. Donc on va mettre en place des équipes mobiles pour cela". 

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.