Dominique André, journaliste, correspondante de Radio France à Pékin, raconte la quarantaine obligatoire à laquelle elle a dû se plier pour regagner son lieu de travail, au retour de vacances en France : 15 jours cloîtrée dans un hôtel transformé en lieu d'isolement pour les nouveaux entrants dans le pays.

Le "Shenglan" a été transformé en centre de quarantaine.
Le "Shenglan" a été transformé en centre de quarantaine. © Radio France / D. A.

Dominique André, journaliste, correspondante de Radio France à Pékin, a dû faire quinze jours d'isolement obligatoire à son retour en Chine, après des vacances passées en France : entre drones, plateaux repas et surveillance 24h/24h par une équipe de soignants, "j'avoue que je n'ai pas été très très à l'aise", raconte-t-elle dans son "carnet de bord de quarantaine".

Les invités
L'équipe
Contact