Maurin Picard, journaliste, auteur de "Ils ont tué Monsieur H" (Ed. Seuil), est l'invité de Mathilde Munos.

Dag Hammarskjöld, secrétaire général de l'ONU, en 1960
Dag Hammarskjöld, secrétaire général de l'ONU, en 1960 © AFP / AFP

En 1961, l'avion du Suédois Dag Hammarskjöld, alors secrétaire général de l'Organisation des Nations Unies, s'écrase en Zambie (à l'époque Rhodésie du Nord). Maurin Picard ne croit pas à la thèse de l'accident, et s'est employé à le démontrer avec ce livre, fruit d'une enquête menée pendant trois ans : "Des témoins interrogés ont vu un autre avion dans le ciel qui a attaqué celui de Hammarskjöld" explique-t-il, rappelant aussi les traces de balles sur la carlingue. "Il avait trop d'ennemi pour un seul homme, c'était un poil à gratter dans la décolonisation"

L'auteur rappelle le poids de ce secrétaire général de l'ONU dans les décisions géopolitiques de l'époque, en particulier les conflits au Liban ou en Algérie. Maurin Picard déplore surtout qu'au bout de trois ans, "un juge de l'Onu en rapport avec l'enquête n'est toujours pas en mesure" de rendre publique la vérité. En effet, un juriste tanzanien chargé par l'ONU d'enquêter sur cette mort mystérieuse réclame dans un rapport, publié lundi, une prolongation des investigations, en reprochant leur silence à Washington, Pretoria et Londres.

"La grande question est de demander si c'est encore embarrassant" 

Après lui, plus aucun patron de l'ONU ne sera aussi interventionniste : "Il avait essayé de mettre tous son poids dans plusieurs conflits, ils s'étaient beaucoup d'ennemis, le général de Gaulle en premier".

Au moment du crash, Dag Hammarskjöld cherchait alors à éviter la sécession de la province du Katanga au Congo, riche en minerais, et à aider des Casques bleus en grande difficulté.  Des enquêtes ont conclu à une erreur de pilotage mais après 2014 de nouvelles investigations ont réorienté les recherches vers la possibilité d'une attaque par un autre avion.

Les invités
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.