En 2018, et ce pour la troisième année consécutive, les ventes de tabac en France ont chuté. Pour en parler, Mathilde Munos reçoit Bertrand Dautzenberg pneumologue et tabacologue à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière.

Bertrand Dautzenberg
Bertrand Dautzenberg © AFP / Xavier LEOTY / AFP

La cigarette a moins d'adeptes en France. Les ventes ont fortement baissé en 2018, avec un recul de 9,32%. Cela représente 4 milliards de cigarettes en moins, et cela vaut pour toutes les formes de tabac (au total, 40 milliards de cigarettes sont vendues.)

Le pneumologue se félicite du plan santé mis en place avec notamment la hausse du prix du paquet qui porte ses fruits. 

Il s'agit d'une baisse significative. On avait déjà connu ça avec le premier plan cancer sous Chirac en 2002-2003. C'était même plus puisqu'on était passé de 82 milliards de cigarettes vendues à 54 milliards.

Paquet neutre, cigarette électronique, remboursement des substituts nicotiniques expliquent également cette baisse. 

Les mesures actuelles sont les bonnes si la baisse continue à être autour de 10% estime le tabacologue. 

Les gens qui n'ont pas d'argent ne savent pas combien ils dépensent. C'est une drogue et ils ne réalisent pas. C'est pour cela qu'il est vraiment important d'aider ces gens-là.

D'ici 2020, le paquet atteindra 10€, ce qui est pour Bertrand Dautzenberg un espoir. L'espoir que les Français arrêtent complètement la cigarette. 

Il constate également que le tabac est devenu ringard chez les jeunes. Au contraire de la chicha et du cannabis. La cigarette électronique est utilisée mais la plupart des jeunes qui prennent la cigarette électronique la prennent sans nicotine. 

Pour le patron des buralistes, les Français ne fument pas moins. Ils achètent leurs cigarettes à l'étranger ou sur le marché noir. Selon Bertrand Dautzenberg, on a les mêmes taux d'achat de cigarettes à l'étranger depuis 2003-2004. En revanche pour lui, le marché noir n'est pas si porteur. On constate qu'on fume plus dans les régions du Nord-est (proximité avec la Belgique, et surtout le Luxembourg), dans les départements limitrophes avec l'Espagne, ainsi qu'en Corse où les cancers du poumon sont 30% plus nombreux

Aller plus loin

►► Consulter la carte établie par Santé publique France sur la consommation de tabac en France.

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.