20e anniversaire de la loi Taubira : Comment enseigner l'esclavage aux élèves ? Kamel Chabane, professeur d'histoire-géographie au collège Gustave Flaubert (Paris XIII), co-auteur de l'ouvrage collectif "Territoires vivants de la République" (La découverte), est notre invité de 6h20.

Comment enseigner l'esclavage aux élèves
Comment enseigner l'esclavage aux élèves © AFP / Adrien Nowak / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP

Emmanuel Macron va présider une cérémonie ce lundi à Paris, à l’occasion de la Journée nationale des mémoires de la traite, de l'esclavage et de leurs abolitions. Une journée qui se double, cette année, du 20 anniversaire de la loi Taubira qui a reconnu l’esclavage et la traite comme crimes contre l’Humanité. Cette loi prévoyait aussi qu’une place importante soit accordée dans les programmes scolaires à ces faits historiques. Au collège, c’est en 4eme qu’on étudie l’esclavage et la traite négrière.

"Cette loi est un véritable tournant, pour nous, enseignants" : avant, la question était traitée de manière superficielle, explique Kamel Chabane, qui s'y investi avec une pédagogie de projet, des fresques, des chansons ; il ne s'agit pas d'accumuler des dates, mais de donner les enjeux fondamentaux, pour "éclairer les élèves : c'est une question qui les passionne". 

L'enseignant s'appuie sur des films, des témoignages d'esclaves, pour "rendre la parole" : "Les élèves sont surpris par les stratégies de résilience des esclaves : de ce passé-là émergent aussi des figures héroïques", dit-il en citant la révolte de Saint-Domingue qui débouche sur la libération d'Haiti en 1854. 

Les invités
  • Kamel ChabaneProfesseur d'histoire-géographie au collège Gustave Flaubert (Paris)
L'équipe
Contact