A une semaine du passage en conseil des ministres du projet de loi de programmation Justice et à l'occasion d'une nouvelle journée "Justice morte" à l'appel de tous les syndicats, Marie-Aimée Peyron, Avocate et bâtonnier de Paris est l'invitée du 5/7.

Marie-Aimée Peyron, avocate et bâtonnier de de Paris
Marie-Aimée Peyron, avocate et bâtonnier de de Paris © AFP / PATRICK KOVARIK

Pour cette journée morte il n'y aura pas d'audiences.  

Marie-Aimée Peyron dénonce une un projet qui rendra l'accès aux juges difficiles ou "plus de juges du tout". 

Marie-Aimée Peyron : "Nous faisons confiance à Nicole Bellouet et certains dispositions ont déjà été otées ; il y a des avancées. Mais demeurent des dispositions qui éloignent les justiciables de la justice. Des déserts judiciaires risque d’être crées. Et de toutes façons le juge est écarté de bons nombres de décisions. Désengorger les tribunaux oui mais il faut des moyens. On est derrière l’Azebaidjian et la Moldavie en termes de moyens accordés à la justice. Nous voulons des juges pas des robots". 

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.