Après la mort, en l'espace de quelques mois sur le terrain, de quatre jeunes joueurs de rugby, le docteur Jean-François Chermann, neurologue, spécialiste en France des commotions chez les sportifs, est l'invité de Mathilde Munos.

Adrien Descrulhes, 17 ans, Louis Fajfrowski, 21 ans Nicolas Chauvin, 18 ans et Nathan Soyeux, 23 ans : en moins d'un an, ces quatre joueurs de rugby, pro ou amateur, sont morts dans la pratique de leur sport, dont le dernier, il y a quelques jours. Tous les quatre avaient subi des chocs très violents sur le terrain. Les instances du football français avaient pourtant lancé, avant ces drames, un Grenelle destiné à réduire le nombre de blessures et notamment les commotions cérébrales. Du côté de la fédération anglaise, on propose même de tester une mesure : que les joueurs aient sur leur maillot une bande visible, ligne au-dessus de laquelle il sera désormais interdit de plaquer. "Les commotions dans le rugby touchent avant tout le plaqueur", explique justement le docteur Jean-François Chermann.

  • Légende du visuel principal: Match de rugby entre Grenoble et Castres le 5 janvier 2019 © AFP / JEAN-PIERRE CLATOT / AFP
Les invités
L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.