Mort de Michel Fourniret : Me Didier Seban, l'un des avocats de la famille d'Estelle Mouzin, est l'invité du 6h20.

Didier Seban
Didier Seban © AFP / GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP

Il avait l’un des casiers judiciaires les plus lourds de France : Michel Fourniret est mort, hier après-midi à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, à Paris. Il souffrait de problèmes cardiaques et de la maladie d’Alzheimer. Condamné deux fois à la perpétuité pour les meurtres de 8 femmes et adolescentes, il était encore poursuivi dans plusieurs affaires comme la disparition d’Estelle Mouzin. Il avait d’ailleurs récemment reconnu être impliqué dans cette disparition. 

La mort de Michel Fourniret ne signifie pas l’arrêt de toutes les poursuites, il y aura bien un procès puisque son ex-épouse, Monique Olivier, est poursuivie pour complicité dans cette enquête, mais il n’y aura qu’elle dans le box. 

"Il y a une forme de colère, l'impression qu'on vole une vérité qu'on attendait, qu'on espérait pour clore ces affaires de près de trente ans pour certaines. La justice a abandonné les proches des victimes après le procès de Michel Fourniret à Charleville-Mézière [en 2008], on n'a pas voulu voir qu'il avait commis 2 meurtres par an depuis sa libération, que sa compagne avait révélé d'autres affaires, c'est le silence de la justice" explique Me Didier Seban : "Ce travail était possible bien avant mais il n'a pas eu lieu". 

Des juges spécialisés dans les affaires de meurtres en série

Les Belges, qui avaient démarré l'enquête, avaient dit "pour nous, c'est lui"' selon l'avocat, qui déplore : "On voit bien qu'on ne sait pas enquêter sur des meurtres en séries, sur des meurtres plus anciens : il faut créer un corps de juges personnalisés, qui mettent en perspective ces crimes, là est la solution. Mr Dupond-Moretti nous l'a promis, nous espérons que nous irons au bout". 

Mais Me Sebban n'estime pas pour autant que l'enquête sur la disparition d'Estelle Mouzin va s'arrêter : "On sait que Michel Fourniret avait passé un pacte criminel depuis sa prison avec sa femme, elle sait tout et elle est heureusement aujourd'hui dotée de toute ses facultés mentales, il faut poursuivre l'enquête, pour donner des réponses aux familles, pour ça ne s'arrête pas avec la mort de Michel Fourniret". Évidemment il craint que le corps d'Estelle Mouzin ne soit jamais retrouvé, mais alors "il faudra dire qu'on aura tout fait". 

Les invités
L'équipe
Contact