Catherine Hartmann, conseillère stratégique Alliance européenne de santé publique, est l'invitée de Mathilde Munos.

Pour Catherine Hartmann, conseillère stratégique Alliance européenne de santé publique, le défi numéro 1 sur les vaccins c'est la méfiance e parfois même le rejet de la vaccination. 

Aux yeux de Catherine Hartmann, lutter contre cette méfiance est tout aussi important que de trouver de nouveaux vaccins. 

Cette méfiance existe plus particulièrement en Europe notamment depuis le surplus de vaccins H1n1. Cette histoire a laissé des traces et a aussi laissé penser que le gouvernement était de mèche avec l'industrie pharmaceutique. 

En 1998, il y a aussi eu l'affaire Andrew Wakefield, un médecin, radié depuis, qui assurait dans une revue prestigieuse qu'il existait un lien entre le vaccin contre la rougeole et la sclérose en plaque ou l'autisme...

Pour cette scientifique, "Il n'y a absolument aucun doute sur l'efficacité des vaccins".

Les invités
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.