Patrick Pelloux, président de l'Association des médecins urgentistes hospitaliers de France (AMUF), dénonce le "ras-le-bol total" de ces soignants. Il est l'invité de Mathilde Munos.

"C'est insupportable de se faire insulter toute la journée" explique Patrick Pelloux, qui raconte le quotidien des urgentistes, face à la montée d'une violence subie au quotidien : "Nous avons un peuple profondément violent et irrespectueux". Le président de l'Association des médecins urgentistes hospitaliers de France (AMUF) dénonce "une spirale sociale infernale sur les hôpitaux ".

L'attente aux urgences, c'est aussi la faute des pouvoirs publics

  • Légende du visuel principal: Patrick Pelloux © AFP / LIONEL BONAVENTURE
Les invités
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.