Édouard Philippe, ex-Premier ministre, et désormais administrateur du groupe informatique français Atos ? Vincent Jauvert, journaliste à l'Obs, auteur des "Voraces"(Robert Laffont) est l'invité de Mathilde Munos.

Edouard Philippe au Festival de Deauville, septembre 2020.
Edouard Philippe au Festival de Deauville, septembre 2020. © AFP / Loic Venance

Édouard Philippe devient aussi administrateur indépendant du groupe français d'électronique Atos, en plus de son poste de maire du Havre : "C'est le réseau, il est payé à peu près l'équivalent de ce qu'il va gagner comme maire, soit 40 000 euros par an" explique Vincent Jauvert. 

"On peut espérer que la Haute Autorité a vérifié que l'ex-Premier ministre n'a pas eu affaire à Atos lorsqu'il était au gouvernement, mais le précédent patron d'Atos a pourtant été nommé lorsque Philippe était en poste".

"Les habitants du Havre peuvent se demander : est ce que Édouard Philippe va travailler à plein temps pour la ville ? C'est la première fois qu'un élu devient aussi rapidement administrateur. Normalement c'est rare et ça vient bien plus tard"poursuit-il.

"C'est très révélateur de ce nouveau monde. Des homme politiques qui deviennent lobbyistes, il y en a de plus en plus et ça devient inquiétant, c'est la porosité entre les deux secteurs. C'est la fusion des élites administratives, économiques, politiques".

Il cite François Baroin, "qui cumule un nombre de jobs incalculables dans le privé", Fleur Pellerin, "sous le coup d'une enquête", mais rappelle : "On n'est pas au niveau des États-Unis ou de la Grande Bretagne".

En France, souligne Vincent Jauvert, nos politiques sont presque tous haut fonctionnaires, ils pourraient avoir un travail dans la fonction publique, "mais préfèrent gagner de l'argent ailleurs". Pour lui, le début du phénomène, "c'est Nicolas Sarkozy et la suite, beaucoup de ses ministres sont rentrés dans le privé"

On pourrait rêver que ces élus deviennent patrons de fondation, non, Édouard Philippe, lui, il préfère gagner de l'argent : c'est le nouveau monde.

Les invités
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.