Emmanuel Macron invite 200 patrons dont 150 étrangers à Versailles pour la troisième édition de son opération "Choose France". Pour décrypter les enjeux de ce rendez-vous, Pascal de Lima, économiste, enseignant à Sciences-Po et chef économiste d’Harwell management, est l'invité de Mathilde Munos.

Tapis rouge pour les investisseurs : Emmanuel Macron invite 200 patrons dont 150 étrangers à Versailles pour la troisième édition de son opération "Choose France". Depuis 3 ans que le président de la République organise cet événement, l'Élysée annonce pour 4 milliards d'euros d'investissements, et l’exécutif se vante d’avoir considérablement amélioré l’image de la France à l’étranger… Est-ce que c’est vrai ? "Il y a bien un impact sur l'image de la France" estime Pascal de Lima, économiste, enseignant à Sciences-Po et chef économiste d’Harwell management.

"Le principal atout de la France, c'est le capital humain"

"Dans la question des digital factory, les structures qui vont faire émerger de nouveaux métiers, il y a beaucoup d'investissements" rappelle encore l'économiste.

  • Légende du visuel principal: Emmanuel Macron lors de son discours adressé aux patrons invités lors du sommet "Choose France", le 22 janvier 2018, à Versailles. © AFP / Thibault Camus / POOL / AFP
Les invités
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.